Séminaire – Droit et philosophie : Regards croisés sur la norme juridique

Séance 4

« Le Sujet de droit en question dans la biopolitique contemporaine »

Si le sujet de droit est une construction – et en cela ne correspond pas nécessairement à la personne naturelle – se rapportant au destinataire potentiel des normes juridiques, ses caractéristiques contemporaines peuvent être questionnées au regard de nouvelles formes de vie (biologique, génétique, psychique…) dont le droit tend à se saisir. Le déplacement de l’attention du politique et du juridique vers la vie naturelle de l’être humain (la santé, la sexualité, la naissance, la mort..), que Foucault en 1974 appelle « la biopolitique », viserait à la fois la discipline des corps et la régulation des populations. Comment s’inscrit alors ce sujet de droit contemporain dans la biopolitique aujourd’hui ? Quels «  droit des gouvernés » peuvent être mobilisés  comme  résistance possible aux nouvelles formes de biopolitique ? Comment s’articulent-ils aux « droits fondamentaux » ? Ces derniers apparaissent-ils comme une autre modalité d’inscription du pouvoir dans la « vie nue » et d’assujettissement des individus ?