Séminaire – 3ème séance Comprendre le monde arabe. « Les transitions constitutionnelles dans le monde arabe »

Présentation de la 3ème séance :

« Les transitions constitutionnelles dans le monde arabe »

Les processus transitionnels qui ont suivi les « printemps arabes » se sont caractérisés par la dimension juridique et plus particulièrement constitutionnelle que les différents acteurs du jeu politique ont conférée au changement politique. Partout, les enjeux politiques se sont cristallisés autour de la référence constitutionnelle. Texte juridique contenant les principes fondamentaux sur lesquels repose l’ordre politique et juridique de l’État, la Constitution est devenue le symbole de tous les positionnements. Plusieurs États ont adopté un nouveau texte (Maroc, Tunisie, Égypte), tandis que d’autres ont procédé à des révisions (Jordanie, Algérie). La Libye et le Yémen ont entrepris un processus de rédaction d’une nouvelle constitution qui n’a pas encore abouti.

Cette communication se propose de revenir sur ces transitions constitutionnelles en opérant une étude comparative des processus constituants, des principaux enjeux de ces textes (ex. répartition des pouvoirs, référence à l’Islam) et en s’interrogeant sur les résultats de ces processus.

En présence de :

Nathalie Bernard-Maugiron, Juriste, Directrice de recherches, IRD/CEPED. Chercheur associée au Centre Maurice Hauriou pour la recherche en droit public (Université Paris Descartes).

​ ​Membre du comité scientifique de l’​ ​IISMM/EHESS et du GIS Moyen-Orient et mondes musulmans. Auteure d’une centaine de publications, notamment :

2016: « Should the Egyptian Constitution be Amended to Increase Presidential Powers? », Presidential Power, mars 14. http://presidential-power.com/?p=4581.

2015: « Quelles dynamiques constitutionnelles dans le monde arabe après 2011? ». Dans : Abidi (H.), Monde arabe entre transition et implosion, Erick Bonnier ed.

2015: « La constitution égyptienne de 2014 : continuité ou rupture dans l’histoire constitutionnelle de L’Égypte ? », Revue française de droit constitutionnel, 103, p. 517-537.

2015 : « État et religion dans la constitution des Frères musulmans de 2012 : rupture ou continuité dans l’histoire constitutionnelle égyptienne ? », in Religions et transitions: quels défis après les révolutions arabes ?, Bayonne : Institut Universitaire Varennes, p. 45-66. ISBN : 978-2-37032-045-2.