Olivier Rouquan – Culture territoriale 2ème édition

rouquan2016Culture territoriale, 2ème éd., Gualino, ISBN  978-2-297-03317-6

La mondialisation bouleverse l’État-Nation. Assez centralisées tout en gérant les libertés locales, les institutions publiques garantissent le respect de la liberté (État de droit) et de l’égalité (éducation, laïcité…). Mais accélérations, mobilités et inégalités obligent à adapter le modèle aux spécificités des populations. Le pacte républicain reste-t-il effectif ?
La réforme de l’Administration s’oriente, par ailleurs, vers toujours plus d’efficience : segmentation, productivité (numérisation) et transversalité s’imposent aux services publics. Si l’importance du maillage des préfectures ou la dimension politique des pouvoirs locaux demeurent, il faut évoquer les regroupements des services, l’intercommunalité ou la régionalisation. L’efficacité et la qualité restent-elles alors garanties ?
L’étude de la territorialisation des politiques renvoie enfin à la distribution des responsabilités : le secteur communal agit sur la cohésion durable de proximité (urbanisme et logement). Le niveau départemental se concentre sur l’insertion, l’autonomie et la solidarité des territoires. La région , quant à elle, décide de la prospective territoriale (compétitivité et attractivité…). De fait, ces politiques publiques participent de la légitimité des pouvoirs locaux.

– Candidats aux concours de la Fonction publique (État, Territoriale) – Élus locaux
– Étudiants en droit, en AES, dans un IEP et dans un IPAG – Fonctionnaires d’État et territoriaux
– Étudiants en Master I et II « Droit des collectivités territoriales »