CHAUVIERE Michel, MESSU Michel

(2003)-Les apories de la solidarité familiale : contribution à la sociologie des configurations de justice entre les familles et l’Etat, dans le cas français. Sociologie du travail, 45, 2003, 327-342.

Malgré sa polysémie, le terme « solidarité » est redevenu courant dans l’action publique en France pour qualifier des relations aussi bien macro que microsociales. S’il est vrai que les rapports sociaux intra et extrafamiliaux n’ont pas toujours été compris comme des manisfestations de solidarité, avons-nous cependant affaire aujourd’hui, dans ce domaine, à la même solidarité que celle qu’instaure l’Etat social ? Dans cet article, les auteurs s’attachent à déconstruire les solidarités familiales remises à l’honneur ces deux dernières décennies. Ils tentent également de vérifier les conditions de possibilité d’une solidarité familiale et en notent les apories conceptuelles.Cette approche permet de suggérer que la notion de solidarité familiale, telle qu’elle est communément utilisée, confond plusieurs régimes de justice qu’il conviendrait pourtant de nettement ditinguer, surtout si l’on veut faire un usage sociologique judicieux de l’expression « solidarité familiale ».