BEZES Philippe

(2015)- (avec Patrick Le Lidec), La politique d’ajustement budgétaire en France (2007-2012). Institutions et stratégies d’évitement du blâme, Revue internationale des Sciences Administratives, vol.81, n°3, sept. 2015, pp.523-547

(2012) – (avec F. Pierru), Etat, administration et politiques publiques : les dé-liaisons dangereuses. La France au miroir des sciences sociales nord-américainesGouvernement & action publique, n° 2, Avril-Juin 2012, p.41-87

(2010) -  (avec O. Join-Lambert), Comment se font les administrationsSociologie du travail, 52(2), avril-juin 2010, pp. 133-150

(2009) – (avec P. Lascoumes) , Les formes de jugement du politique. Principes moraux, principes d’action et registre légal, l’Année sociologique, 2009, vol. 59, n°1, 109-147

(2008) -Le tournant néo-managérial de l’administration française, in Olivier Borraz et Virginie Guiraudon (dir.), Politiques Publiques 1La France dans la gouvernance européenne, Paris, Presses de Sciences Po, 2008, pp. 215-254.

(2007) – (avec M. Lodge), Historical Legacies and Dynamics of Institutional Change in Civil Service Systems, in Raadschelders (Jos C.N.), Toonen (Theo A.J.), Van der Meer (Frits M.), eds., The Civil Service in the 21st Century, Palgrave-MacMillan, 2007,

(2007) – Construire des bureaucraties wébériennes à l’ère du New Public

Management ?, Critique Internationale, n°35, 2007, 9-29

- Direction du numéro 35 de Critique Internationale

(2007) – The Hidden Politics of Administrative Reform : Cutting French Civil Service Wages With Profile Instrument Governance. An International Journal of Policy, Administration and Institutions, janvier 2007, 23-56

(2006) – Publiciser et politiser la question administrative : généalogie de la réforme néo-libérale de l’État dans les années 1970Revue Française d’Administration Publique, ENA, 2006, 721-742

(2006) - Un jeu redistribué sous la Cinquième République : nouvelles formes et nouveaux acteurs de la réforme de l’État. Publiciser et politiser la question administrative : généalogie de la réforme néo-libérale de l’État dans les années 1970, RFAP, 120, 2006,721-742

(2005) – Le modèle de « l’Etat – stratège » : genèse d’une forme organisationnelle dans l’administration française

The « steering state » model : The emergence of a new organisational form in the French public administration. Sociologie du travail, 47, 2005, 431-450

(2005) – avec Pierre Lascoumes Percevoir et juger la  » corruption politique » Enjeux et usages des enquêtes sur les représentations des atteintes à la probité publique. Revue française de science politique, 55 (5-6), octobre-décembre 2005, 757-786

(2005) – Le renouveau du contrôle des bureaucraties Informations Sociales, n°126, Août 2005

(2005) – L’Etat et les savoirs managériaux : essor et développement de la gestion publique en France. In : François Lacasse et Pierre-Eric Verrier (sous la Dir.), Trente ans de réforme de l’Etat, Paris, Dunod

(2005) – Rationalisation salariale dans l’administration : un instrument discret. In : Pierre Lascoumes, Patrick Le Galès ( sous la dir).Gouverner par les instruments, Paris, Presses de Sciences Po

(2004) – Administration dans le Dictionnaire des politiques publiques

(2003) – Aux origines des politiques de réforme administrative sous la Vème République : la construction du « souci de soi de l’Etat », Revue française d’administration publique, 102, 2003, 307-325.

Cet article analyse les origines institutionnelles et intellectuelles de la réforme de l’administration en France sous la Vème République. A partir d’une réflexion nourrie des perspectives ouvertes par Michel Foucault, il examine les multiples dynamiques et interdépendances entre savoirs, institutions ministérielles et élites étatiques qui donnent forme, dans les années 1960, au « souci de soi de l’État ». L’enjeu est d’expliquer l’émergence et la cristallisation d’interrogations, à la fois techniques et intellectuelles, sur la capacité de l’organisation administrative et de ces instruments existants à assurer la réalisation des nouveaux objectifs affichés par les gouvernements sur la période. Comment se développe, historiquement, une science réflexive du gouvernement de l’État qui s’interroge sur l’administration, son organisation, ses fonctionnements et ses pratiques ? Successivement, sont examinés les jeux institutionnels et les éléments contextuels qui suscitent le développement d’une mise en questions de la rationalité administrative puis la constitution de savoirs hétérogènes, économiques et sociologiques, qui transforment progressivement l’administration en « problème », en « enjeu de connaissances » et, simultanément, en « objet d’intervention gouvernementale ».

(2002) – Déconstruire la réforme de l’Etat. Pouvoirs Locaux, 55(IV) 2002, 16-23.

(2002) – La « mission Picq » ou la tentation de l’architecte. Les hauts fonctionnaires dans la réforme de l’Etat. In : Olivier Nay et Andy Smith (Dir.), Le gouvernement du compromis. Courtiers et généralistes dans l’action publique, Paris, Economica, 2002, 11-147.