cropped-J.Bailleux

Julie BAILLEUX

Maître de Conférences Université Panthéon-Assas (Paris 2)

- Docteur en science politique
- thèse réalisée sous la direction de Bastien François et soutenue devant un jury composé de Brigitte Gaïti, Renaud Dehousse, Yves Déloye, Didier Georgakakis, et Jean-Paul Jacqué.

Penser l’Europe par le droit. L’invention du droit communautaire en France (1945-1990) sa thèse rend compte des conditions sociales et historiques de construction d’une doctrine communautariste française à travers une analyse du travail des acteurs, diversement situés dans l’espace social, qui ont pris part à ce processus. La naissance, en France, du droit communautaire comme discipline savante y est ainsi appréhendée comme le produit incertain, tâtonnant, d’un système de transactions entre ceux qui font autorité en matière de science juridique – les professeurs de droit – et les acteurs politiques (nationaux et européens) engagés dans la construction et la légitimation d’une Europe supranationale. Se présentant comme une sociogenèse du langage ad hoc dans lequel se dit et se (re)construit aujourd’hui quotidiennement l’autonomie de l’ordre politique européen, son travail peut être envisagé, tout à la fois, comme une contribution à l’analyse de la genèse et de l’institutionnalisation de l’Union européenne, comme une contribution à l’analyse du rôle du droit dans la construction et la légitimation des ordres politiques, et comme une contribution à l’analyse sociologique des espaces transnationaux.

Titulaire d’un DEA de droit public et d’un DEA de science politique, Julie Bailleux a été allocataire de recherche puis ATER au sein du département de science politique de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et post-doctorante (2012-2013) à l’Institut universitaire européen de Florence où elle a travaillé sur le rôle des réseaux transnationaux de juristes dans la « modernisation » du droit européen de la concurrence, dans le cadre du Global Governance Programme du Robert Schuman Centre for Advanced Studies. Julie Bailleux est également membre, depuis 2004, du groupe international de recherche POLILEXES (ANR Dejuge) dirigé par Antonin Cohen, Guillaume Sacriste et Antoine Vauchez, dont les travaux portent sur les juristes dans le gouvernement de l’Europe et dans le cadre duquel elle a effectué l’essentiel de ses recherches antérieures.